1. Une chouette pour la fête des grands-mères

    Il y a peu, j’ai reçu un joli livre : Oiseaux en tissu des éditions Marie-Claire. J’ai tout de suite compris qu’on allait bien s’entendre avec ce livre, que du futile, que du poétique, bref que des oiseaux pour décorer…

    Dès le premier modèle, je n’ai eu d’autres choix que de me lancer. C’était une petite chouette, nous étions à la veille de la fête des grands-mères, je ne pouvais pas faire autrement que de la coudre pour « mamie qui collectionne les chouettes ».

    Le livre est très agréable, toutes les étapes sont dessinées et à la fin de chaque projet, d’autres propositions pour décliner le modèle sont faites. Il n’y a pas de planche de patrons mais pour chaque oiseau, il y a QR code (ou un lien) pour télécharger le patron et sinon, il est aussi présent dans le livre à une échelle réduite.

    Je sais déjà quel sera mon prochain projet dans ce livre : c’est le flamand rose en couverture pour lequel je voudrais agrandir le patron pour en faire un géant!

    Rendez-vous sur Hellocoton !

  2. Grand rattrapage : les cadeaux de Noël

    Dans les cadeaux de Noël tombés de la machine à coudre, il y a eu deux trousses.

    La première était pour Zoé. Il fallait des couleurs bien flashy pour ranger des stylos pailletés.

    Patron maison

    La deuxième était pour maman. Je voulais lui faire une trousse pour mettre ses feutres aquarellables, une trousse où en un coup d’oeil, on peut retrouver exactement la couleur voulue.

    Patron maison

    Rendez-vous sur Hellocoton !

  3. Grand rattrapage : un peu de crochet grâce au Chouette Kit

    Il fut un temps où peu de temps après avoir cousu quelque chose, je le publiais fièrement ici. Oui mais ça, c’était avant… Je commence donc une session d’article de rattrapage. Quand certains présentent enfin les cadeaux de Noël, moi je vais faire encore mieux en commençant par deux choses commencées aux vacances de Pâques l’année dernière.

     

    J’ai commandé l’an passé le   »chouette kit »  de printemps et je n’ai pas du tout été déçue. Rien que le déballage de cette belle enveloppe rose pleine de trésor peut motiver l’achat.

    Tout d’abord, voilà un lapin qui devrait rejoindre un petit gars très prochainement. Il a été commencé à Pâques et a été fini cet été! C’est le grand modèle proposé par le Chouette Kit. Il est réalisé dans une laine dont je ne me souviens pas la provenance.

     

    Avant, j’avais réalisé le porte-monnaie crocheté dans les temps d’attente des vacances. C’était un projet file d’attente absolument parfait: pas encombrant, qui avance vite et qu’on peut abandonner sans hésitation au milieu d’un rang.

    Patron, fermoir  et laine provenant de Chouette Kit

    Il y a eu aussi des bracelets faits avec ce kit et un chèche qui attend que je m’occupe de lui (je le trouve vraiment trop petit). C’est une expérience que je réaliserai à nouveau avec plaisir.

    Rendez-vous sur Hellocoton !

  4. Le loup qui voulait changer de couleur

    Cet été, Amélie, une maitresse de maternelle m’a contactée pour que je lui réalise les tenues du loup du livre : le loup qui voulait changer de couleur.

    Le principe est simple, c’est un loup qui ne veut plus être noir et qui va tout faire pour changer de couleur en s’habillant de différents accessoires. A chaque jour correspond une couleur.

    Comme je n’avais pas le loup du livre sous la main, j’ai utilisé Igor, celui que Loulou traine depuis sa naissance. Le voilà vêtu de ses plus beaux habits.

    Robe de pétales venant d’un collier de fleurs cousus sur un haut en feutrine

    Plumes de paon en feutrine

    Haut en polaire grise et noire avec des tâches en feutrine verte

    Robe de boue en feutrine marron

    Epluchure d’orange en sky cousu sur un haut en feutrine

    Serviette bleu

    Pull tricoter avec des aiguilles n°6 et des chutes de laine

    Pour faire toutes ces tenues, je me suis grandement inspirée de Mes amourettes.

    Rendez-vous sur Hellocoton !

  5. L’histoire de la jupe

    Enfin, j’arrive à venir me promener pas ici. Un article en 4 mois, c’est peu… surtout que la jupe dont je vais parler a été commencée et finie (une première fois) il y a bientôt un an et demi.

    Alors, commençons par le commencement.

    Il était une fois, une fille qui se disait qu’elle pourrait se coudre une jupe. Après de nombreuses heures a sillonner la toile… je continue à la première personne, c’est plus simple.

    J’ai donc jeté mon dévolu sur une jupe et son patron trouvés chez je ne sais plus qui (si quelqu’un la reconnait), je l’ai cousu, bien fini avec une longue couture faite à la main et puis je l’ai essayé. C’est à ce moment que j’ai compris que je ne la prendrais pas en photo de si tôt. Je la trouvais trop longue et la ceinture pas assez large. J’en discute avec ma soeur qui me dis qu’il suffit de la raccourcir de 10 cm, c’est simple! Je m’exécute. Très contente de la rapidité d’exécution, je l’essaye pour me rendre compte  que la jupe c’était transformée en ceinture large, au mieux en couvre hanches…. La jupe est partie au fond d’un placard.

    Un an plus tard, je l’ai retrouvé, j’ai remonté mes manches pour la retailler pour Maud pour qui la longueur était parfaite (ça m’apprendra à ne pas réfléchir et ne pas faire la différence entre un 8 ans et un 38). La jupe est devenue mettable. Encore un peu large pour Maud mais avec un collant elle ne tombe plus.

    Tissu Ma petite mercerie

    Elle a des couleurs parfaites pour l’automne, tourne juste ce qu’il faut. La prochaine fois, je la fait pour moi.

    Rendez-vous sur Hellocoton !

  6. Turbulette géante taille 8 ans

    Il y a quelques temps, Brigitte m’a contacté pour une demande un peu particulière : réaliser une turbulente en taille 8 ans pour Neela. Certains enfants ont un doudou, Petit Malo a besoin d’un petit coussin pour dormir, Neela, elle, a besoin de se glisser dans une turbulette.

    J’ai été un peu déroutée par la demande. Difficile de se rendre compte des proportions pour une taille si grande. J’ai donc fait un patron à partir d’un patron de veston sans manche, des mesures de l’ancienne turbulette données par Brigitte et des contraintes liée au tissu (je voulais la faire rentrer dans un laize de 140 cm).

    Tissus Ma petite Mercerie

    J’avais pour consigne de faire quelque chose de bien girly donc sans hésitation, j’ai choisi du rose, des pois, des papillons et du doré. Elle est doublée avec un tissu doudou colori malabar (j’adore ce nom de couleur) pour plus de chaleur et de confort.

    Et je lui ai brodé son nom au fil doré. Je voulais aussi utiliser ce fil pour faire les surpiqures mais le résultat était catastrophique, il ne passe pas du tout dans la machine. Ca fait comme une gaine métallique qui se disloque très facilement, il va falloir en trouver un autre pour la machine…

    Je remercie aussi ma photographe Aurélie (allias Cocorely) avec qui j’ai passé un très bon moment à prendre toutes ces photos. On se demande en les voyant quand elles ont été prises : jeans, bottes, sweat, jardin bien vert et gouttes sur la corde à linge, mais c’est bien sûr!! c’était au mois de juillet!!!!

    Et enfin, après presque 3 mois d’absence par ici, que c’est bien de s’y remettre. J’espère arriver à reprendre le rythme…

    Rendez-vous sur Hellocoton !

  7. La robe de Maud

    Maud voulait une robe jusqu’au pied, une robe d’été légère qui tourne et s’envole dans le vent (c’est comme ça que je l’imaginais).

    Je venais de voir la robe à fine bretelle de La poule, j’avais un coupon qui attendait depuis longtemps, il suffisait de sortir la machine.

     

    Je n’avais pas Maud sous la main et je me suis un peu loupée sur la longueur. Elle ne va pas jusqu’au pied mais finalement, ce n’est pas plus mal!

    J’ai utilisé toute la largeur du coupon (140 cm) que j’ai froncé, rajouté des fines bretelles avec du biais et voilà le travail.

    Elle est un peu large, elle la portera longtemps.

    Elle tourne parfaitement…

    … et se gonfle comme une robe de princesse.

     

    Rendez-vous sur Hellocoton !

  8. Les cadeaux des maitresses

    Cette année, les maitresses et atsem de mes petits gars ont toutes le même cadeau : un petit panier en tissu.

    Tissus extérieurs IKEA

    Tissus extérieurs et intérieurs IKEA

    Tissus intérieurs et extérieurs IKEA

    Rapide, facile, on peut les produire à la chaine!

    Rendez-vous sur Hellocoton !

  9. Le projet de Loulou

    Loulou voulait faire du cinéma d’animation. Son idée : un combat de judo avec des bonhommes légos. C’est lui qui a presque tout fait, je me suis juste occupée de lui faire le montage rudimentaire sous ses ordres.

    Et voilà un cadeau de fin d’année parfait pour le prof de judo.

    Rendez-vous sur Hellocoton !

  10. Pochette recto verso

    Après le sac au fermoir rétro, j’ai voulu refaire une pochette à fermeture pendouillante.

    Le zip manque un peu de poids pour un bel effet pendouillant mais j’aime le mélange des tissus en recto-verso.

    Elle n’a pas encore trouvé d’utilité, elle pourrait être parfaite pour mettre le strict minimum et sortir léger, parfaite pour les déambulations de la fête de la musique, les noctibules à Annecy ou encore pour Musilac….

     

    Rendez-vous sur Hellocoton !